Séance 10 du 8/11/17

Par Moonheart
Arme au poing, Cassandra jaugea les adversaires faisant blocus autour de la tour, dénombrant 9 individus visibles et prêts au combat.
L'insulte d'Elcor avait sonné la fin de toute possibilité de négociation, bien qu'elle n'aurait de toutes façons pas parié sur leurs chances d'une issue pacifique.

Prévoyant que le barbare chargerait bille en tête, elle pris les devant au même moment ou le magicien Muth'sera entama sa première incantation, et le premier ennemi mordit la poussière avant même que les troupes du Thalmor puissent entamer une action, alors que la lame de la guerrière, puis celle du barbare qui lui avait bien sûr emboité le pas, entaillèrent sa chair sans pitié, dans une attaque éclair foudroyante.
Un coup d’œil la convainquit que les lames avaient décidé de la même manière de ne pas tenter de rester derrière la sécurité contestée des murs subissant le feu ennemi, la mêlée commença dans un fracas d'armes retentissant…

Les échanges de coups ouvrant des entailles dans les corps des ennemis comme des alliés, Uhr entra à son tour dans l'action, venant à l'aide de tous les blessés, tandis que les lanceurs de sorts tentaient tour à tour d'infléchir la bataille.
Tandis qu'ils tentaient d'endiguer les hommes d'armes elfes, la chef des lames chargea courageusement l'arcaniste ennemi, mais ne réussit malheureusement pas à le blesser avant qu'il ne l'aveugle d'un sort redoutable.

Très vite il devint clair pour Cassandra que Corven et Elcor subissaient plus de dégâts que les autres, mais elle ne pouvait guère se permettre de perdre l'enfant de dragon à ce stade, et elle pris la dure décision de remettre le destin du brave Corven aux seules mains de leur prêtre… mais c'était sans une action héroïque de Muth'sera qui se lança en avant, pour immobiliser le dit Corven et ses deux ennemis à son tour d'un puissant rayon lumineux.

C'est alors que la bataille semblait largement tourner en faveur de son groupe que la vigile entendit un cri retentissant, et vit un guerrier d'un certain âge, mais qui n'avait pas pour autant perdu de sa vivacité, se joindre au combat, chargeant l'emplacement du mage Thalmor et fauchant au passage un archer qui se tenait proche…

Voyant la débandade proche, le second archer tourna les talons et tenta de fuir, et Cassandra et Elcor se lancèrent à sa poursuite, tandis que les lames restantes et l'inconnu achevaient le mage ennemi.
Hélas pour le fuyard, une autre inconnue surgit sur le chemin et le cribla de flèches, et il ne fallu pas plus pour que le barbare l'achève d'un puissant coup de taille.

Le combat se terminant, les voyageurs firent connaissances avec leurs alliés imprévus: Uhr les décrivit comme des Compagnons, un titre familier à Cassandra. Ceux-ci expliquèrent que leur chef avait eu une vision, incluant l'image de deux dragons se faisant face, et avait donné l'ordre de lui ramener l'enfant de dragon à Blancherive, après avoir indiqué où trouver Elcor.

Bien entendu le barbare vit le contre-temps d'un mauvais œil, malgré le fait qu'Aela, l'archère, une Compagnonne très connue, indiqua que le Thalmor tenait le col par lequel ils devaient passer avec une imposante troupe, occupée à fouiller une tombe à cet endroit… pourtant Cassandra pensa elle aussi que suivre les Compagnons serait des plus avantageux à ce stade.
Mais Elcor suivrait-il?

Prise d'une intuition, Cassandra les raisons personnelles pour le barbare de poursuivre la route, afin de faire douter leurs alliés sur la tournure des prochaines actions du groupe: Afin d'obtenir une aide, il fallait déjà qu'ils aient quelque chose à offrir, ce qui impliquait que les Compagnons ne pensent pas que leur retour avec Elcor à Blancherive était acquis de base.
Elle ne pût retenir un sourire quand ces derniers offrirent d'eux mêmes une aide pour donner l'assaut à la forteresse Thalmor si l'enfant de dragon les suivait à Blancherive, malgré l'évident déplaisir d'Aela quand elle appuya sur le fait que le groupe n'accepterait pas pour autant son autorité.

C'est ainsi que la troupe hétéroclite se mit en route, guidée par les Compagnons, parcourant une longue distance avant de devoir dresser le campement pour la nuit.

Durant la nuit, l'argonien revint épier le groupe, mais dû fuir quand Elcor et Uhr, alors de tour de garde, le repérèrent alors qu'il se déplaçait dans les fourrés…