Séance 14 du 10/12/17

Par U~man

Ce qui suit est un des fragments de parchemin recélant les ébauches d'une autobiographie.
Chroniques de Muth'Sera le Magnifique

[…]

La petite embuscade que nous avions organisés se déroula à merveille, mon illusion si parfaite de l'argonien de la guilde des voleurs ne manqua pas d'attirer ces nordiques faibles d'esprit qui se font appeler les Guerriers-nés.
Ils s'attendaient à profiter des plus récentes découvertes du voleur à notre sujet mais ils furent bien surpris.

Étrangement ce fut le Skaal qui engagea la conversation et qui s'en tira admirablement bien compte tenu de ses capacités intellectuelles et sociales. Nous n'avons pas appris grand chose concernant notre quête mais Elcor tira des informations concernant son oncle forgeron s'étant fait maladroitement capturé par le Thalmor.

Vous pensez sans doute que je suis condescendant, mais je m'appuie simplement sur plusieurs écrits d'Alénédor le grand détaillant l'anatomie cérébrale des différentes races de Nirn, et après de nombreuses études ses conclusions sont que les cranes plus arrondis des humains laissent moins de place aux hautes pensées et plus aux basses tâches. Je vous enjoins à lire De l'Anatomie de l'Intelligence par Alénédor le Grand.

Bref, ce serait les guerriers nés qui l'aurait dénoncé pour son travail sur l'arme d'une Lame, et les nordiques ont été contraint de nous transmettre une lettre désignant l'endroit ou est détenu Ilgram en échange de leur vie.
Dès le lendemain nous avions le pli du Général Tullius en garnison à Solitude, qui notais qu'Ilgram avait été embarqué au donjon de Norguet à une rapidité suspecte.

Le Thalmor aurait il employé des Aeva ou la téléportation ?
Cette histoire m'inquiète sur le moment car le dernier usage relevé de ces vaisseaux volants avait mené à un épisode sanglant lors d'une révolte. Et la situation politique actuelle ressemble étrangement à celle de la révolte Khajiit

Il n'y avait pas le temps pour les hypothèses, ni pour les inquiétudes, j'ai appris lors de mes voyages à devenir efficace et concentre sur ma tâche, et Ferengar nous avait enjoint de rejoindre le tertre des Chutes Tourmentées au plus vite pour récupérer un médaillon de Gauldur s'il était encore présent et nous n'avons pas tardé une seconde de plus à partir.

N'écoutant que ma bravoure et m'appuyant sur l'endurance acquise durant nos multiples trajets passés j'arrivais entier jusqu'à ce fameux tertre que l'on trouva envahis de cadavres de Thalmor, plus d'une dizaine. Des flèches traversaient leurs corps rigidifiés par le froid glacial du lieu. Je distinguais même l'usage de la magie.
Leurs armes leur ont été enlevées, je suppose que c'est un coup des Sombrages car ils ne portent pas le Thalmor dans leur coeur et qu'ils ne semblaient pas plus intéressés que ça par l'intérieur du tertre.

A l'intérieur du tertre nous tombons vite sur quelques cadavres supplémentaires, puis sur une grande salle à la facture séculaire. Des étranges symboles, une baleine, un oiseau, et un serpent recelaient une énigme élémentaire consistant à pivoter des runes et à tirer un levier nous permit de libérer le passage bloqué par une herse.

Ce tertre est inquiétant, il referme, je le ressens, une puissance ancienne, sans doute un fragment de l'amulette de Gauldur ?
Pourquoi le Thalmor n'était il pas entré jusque là ?
[…]