Séance 25 du 18/04/18

Par Sylv

Camp Sombrage de Nilheim, 1 Ombreciel 4E201]
Lorsque je relis mon entrée précédente je ne peux que m'affliger devant tant d'optimisme et de naïveté.

Alors que Cassandra est allongée sans connaissance sur une paillasse a se vider lentement de son sang, prise à nouveau par ce mal qui la ronge, et que Ragnhar, non loin, veille, une flèche à l'empennage noir encoché dans son arc.

Alors le corps de Lynly git sans vie dans la neige, exsangue, glacée, son visage à jamais déformé par la terreur de ses derniers instants.

Depuis cette nuit où nous avons tous rêvé l'avenir ensemble la situation s'est encore dégradée. Alors que nous avons passé la journée a essayer de convaincre nos “hôtes” de l'urgence de notre mission ils semblent que le destin leur ait forcé la main lorsque la nuit a vu déferler sur le camp Sombrage des hordes de squelettes. Bjorn, l'officier qui nous a ramené de Fort-Ivar, nous a finalement rendu notre équipement et nous nous sommes rendu sur la petite ile voisine de celle qui héberge le camp. Nous y avons trouvé un tombeau caché. Pas un tertre, non, rien n'indiquait vraiment sa présence, ce qui n'est pas vraiment dans les us nordiques. C'est là, que nous les avons trouvé, dans l'antichambre de ce caveau, au pied d'un colonne dont émanait une lueur bleutée. Elle était étendu près de Vilemyr. Ils ont été sacrifiés, comme des animaux, vidés de leur sang pour le répandre sur cette étrange pilier comme le suggère le texte gravé en draconique sur le piedestal près de la porte. “Homme ou Roi, le poids d'une âme se lit dans le fluide de la vie”. Dans ses doigts crispé dans la mort, j'ai retrouvé les quelques lignes que j'ai griffonné pour elle avant de partir.

A partir de ce moment je crois que j'ai été comme déconnecté de la réalité, je crois que j'ai voulu répandre mon propre sang sur ce pilier. Des créatures ont jailli du sol, elles en avaient visiblement après moi, mon âme visiblement ne faisait pas le poids. Sans Cassandra je ne serai plus de ce monde. Je suppose que je dois l'en remercier, j'espère que j'en aurais l'occasion.

Après tout est flou, obscurité, mort, sang… Cela semble devenir un peu trop notre quotidien.

Je ne sais plus trop comment nous sommes revenu ici, comme je l'ai dit tout reste flou, juste que nous n'avons pas laissé Lynly et Vilemyr pourrir dans ce tombeau, oublié de tous. Les soldats préparent un bucher funéraire. Au moins ils auront droit à des vrais funérailles.

Je lui dois un dernier hommage