Séance 28 du 09/05/18

Par U~man

Ce qui suit est un des fragments de parchemin recelant les ébauches d'une autobiographie.

Chroniques de Muth'Sera le Magnifique

[…]

Nous ressortions une fois de plus d'un vieux tertre poussiéreux, encore victorieux, mais la chance (et le talent) nous seront-ils toujours favorables ? La bataille s'était avérée encore plus rude que la précédente, l'ennemi plus rusé. Se méfiant de ma magie lui ayant causé du tord il a décidé de survenir sur moi et en un bref instant je me retrouvais projeté contre le mur, sonné. Notre vie est si dangereuse qu'un seul moment d'inattention peut nous tuer sur le coup.
Et qui accomplira notre mission si nous ne sommes plus là, que restera t'il du monde si elle n'est pas menée au bout ?
C'est à ce moment là je crois que j'ai réalisé qu'aussi capable soit notre groupe, il nous faut trouver des alliés.
Je dois convaincre l'académie, l'informer, demander conseil, nous avons besoin de cette aide, il nous faut rassembler toute la puissance qu'il est possible d'avoir pour lutter contre ces menaces qui nous tombent dessus l'une après l'autre. Je ne suis qu'un novice après tout.
Cassandra, le pilier inébranlable de cette équipe, toujours sûre d'elle et digne, maintenant touchée par un mal ancien. Dans quelques jours elle nous sautera sans doute à la gorge.
Heureusement, les événements nous sont favorables, Uhr est versé dans la purification et le soin des suceurs de sang. Il a un plan pour soigner la Vigile, qui ne devrait pas nous prendre trop de temps, mais j'ai peur des répercussions que peuvent provoquer les faits impliqués. Saigner le Primarbor, déjà bien entamé à ce que l'on dit. Les légendes lui porte une importance dans l'état de Bordeciel et je crains que cela complexifie notre situation déjà épineuse…
Aussi farfelus soient les dieux nordiques, les traditions partent toujours d'un fond de vérité. J'ai un très mauvais pressentiment, cela semble trop facile.

A mon grand plaisir nous retrouvons les Sombrages qui veulent nous mener jusqu'au Jarl de Vendeaume. Je ne suis pas mécontent de faire équipe avec eux plutôt qu'avec le Thalmor. A chaque fois que j'en vois un je crains que l'on me reconnaisse, cela fait de nombreuses années désormais mais je n'ai pas changé de visage entre temps. Peut être devrais-je y songer, j'ai vu dans l'Arcanum un schéma pour créer un objet pouvant dissimuler mes traits…
Notre mission est trop importante, je devrais en parler à une personne de confiance. Uhr, ou Jasken, je ne sais pas encore, peut être les deux.

Nous chevauchons jusqu'au Cap de Treva ou le Jarl Ulfric à levé un camp. Là-bas nous voyons tous ces gradés, un conseil doit avoir lieu, et nous sommes conviés à la table d'Ulfric. Étaient présents le gratin de son armée, je me perds dans tous ses noms et titres nordiques mais l'important et qu'ils ont exprimés leur soutien et même s'ils ne démordent pas de leur guerre ils ont eu la bonté de nous orienter vers le bon chemin.
Nous avons eu une discussion intéressante après cela, sur les différentes menaces qui nous guettent. Cela presse, nous devons récupérer une deuxième amulette. Je porte sur moi un fragment portant l'inscription Âme en draconique, arrachée du cadavre de Mirkul.
Je crains que celui ci ne nous serve pas trop, je me refuse à pratiquer la nécromancie… Mais en cas d'urgence on ne sait jamais après tout il y en a certains que cela ne dérange pas, l'archimage par exemple.
Quand tout cela sera fini je l'amènerait à Fortdhiver pour la faire détruire ou consigner précieusement.

J'ai un courrier à écrire. Tant d'interrogations en suspend. Je m'y attelle de ce pas avant notre départ vers le tertre de Vendeaume et notre étape au Primarbor.
Je n'ai pas le temps de faire moi-même les recherches, nous avons besoin d'aide.
J'aimerais tant voir l'archimage pour pouvoir tout lui dire sans risquer que notre message soit intercepté !
Bon je me remets en selle, plus qu'à transmettre mon pli à un coursier de confiance.

[…]