Séance 8 du 04/10/17

Par Moonheart

Cassandra se réveilla d'une humeur sombre, qui devait autant à la situation qu'à l'absence de temps pour procéder à ses ablutions matinales…

La nuit avait été mouvementée, ponctuée par une attaque surprise d'une meute de loups.
Les animaux avaient été rapidement occis, de même que l'étrange dunmer masqué qui semblait contrôler la meute, un de ces cultistes qui semblaient se trouver décidément souvent sur leur chemin.

Cependant, le dunmer, avant de décéder, avait crié qu'Elcor n'était pas le vrai enfant de dragon, et qu'il servait le véritable de son côté.
Vu le peu de preuves qu'Elcor soit bien celui auquel Frea pensait qu'il était, Cassandra y aurait peut-être vu une possibilité de véracité, si ce n'est que le dunmer était mort en relâchant une force obscure qui avait temporairement coupé Uhr des forces vitales environnantes.

L'enfant de dragon était selon la légende un sauveur, et il lui semblait encore plus improbable qu'un sauveur quelconque soit servit par des créatures liées à des énergies si néfastes, qu'un sauveur soit incarné dans la carcasse d'un grand dadais pétri de muscles ne semblant pas avoir la moindre inquiétude pour le sort du monde.

La matinée morose s'aggrava d'une vive dispute entre Uhr et Elcor.

Le prêtre ayant beau avoir une attitude très paternelle et affectueuse envers le barbare, le manque complet de signe qu'Elcor se préoccupait de la menace pesant sur tout Bordeciel après les évènements de la nuit passée semblait avoir poser la goutte qui fait déborder le vase de son côté.
Un point de vue que Cassandra ne comprenait que trop bien, mais elle faisait de son mieux pour œuvrer pour la sauvegarde du monde, ce qui impliquait de composer avec cet individu que le destin avait ironiquement placé en “héros”

Il lui avait pourtant été difficile de se taire quand Elcor avait été jusqu'à attirer Belinda dans sa couche la nuit précédente après le combat… cette même Belinda qu'il avait soupçonné d'être une fausse victime, à laquelle il avait presque parlé comme une moins que rien alors qu'elle était encore en état de choc, et qu'il avait suggéré au groupe d'abandonner sans aide au milieu des ruines encore fumantes d'Helgen.
Elle avait été a deux doigts de tout balancer à la jeune femme, puis s'était résignée, se convainquant que les choix de la rescapée n'était pas ses affaires et que le destin du monde passait avant tout…

Elle dû donc séparer le prêtre et le barbare, pointant autoritairement l'objectif immédiat commun de tous qu'était Rivebois, pour couper court à la dispute. Ce qui permit tant bien que mal de finir le trajet, bien que dans un silence buté de la part de l'ensemble des membres.

L'arrivée à Rivebois se solda par le départ de deux compagnons: d'abord Belinda, qui, très déçue de l'attitude d'Elcor face aux importants arguments d'Uhr, se résigna a nous quitter sans jeter plus de regard à son ex-amant, puis Melvor, qui devait suivre son propre chemin pour rejoindre ses compagnons sombrages.

Du point de vue de la vigile, les tâches à suivre dans la bourgade étaient claires: acheter du ravitaillement, prévenir les institutions de la menace pesant sur la contrée et collecter toutes les informations utiles du contact de Frea… mais ce fût la aussi sans compter sur ses inconstants compagnons: Muth, Jasken et Elcor s'empressèrent de se ruer à l'auberge pour faire ripaille et se beuvrer comme cochon, tandis que seul Cassandra et Uhr restèrent sobres pour s'occuper des affaires urgentes.

Trouver le contact s'avéra, de plus, plus dur que prévu: la description de Frea n'était utile que si l'on prononçait la bonne phrase devant la bonne personne, et après plusieurs heures, la seule ayant montré réaction à la dite phrase fût la servante de l'auberge, qui malgré tout nia comprendre de quoi Uhr tentait de lui parler.

Cassandra et le prêtre conclurent qu'elle n'était peut-être pas libre de s'exprimer dans l'auberge, et se prirent la résolution de réserver des chambres pour la nuit dans l'auberge au lieu de suivre la suggestion faire par Melvor à son départ: chercher le gîte à la scierie, tenue par une de ses connaissances.

Cassandra décida néanmoins d'y faire un détour: de son idée, prendre suggestion d'une manière d'intercepter le présumé convoi transportant l'oncle d'Elcor auprès d'une personne connaissant bien la région et n'ayant que mépris envers le Thalmor pourrait peut-être servir… et en effet, l'amie de Melvor suggéra un itinéraire qui pourrait peut-être leur être utile.

Alors que Cassandra espérait que les choses se calment en cette fin d'après-midi, elle fût déçue quand elle vit Elcor revenir en trombe à l'auberge qu'il avait temporairement quittée: selon lui, il avait surpris un individu étrange les espionnant, mais l'individu en question s'était enfui à son approche.

En étudiant les lieux où Elcor l'avait repéré, le groupe trouva bien des traces, de nature apparemment argonienne… mais qu'est-ce qu'un argonien pouvait donc vouloir aux compagnons?